Notre charte de qualité

Pour formaliser ses engagements, O+R a élaboré une charte qualité. Elle est respectée et appliquée au quotidien par tout le personnel.

  • Nous sommes en permanence à l'écoute de vos besoins et de leur évolution.
  • Nous nous déplaçons chez vous pour mieux comprendre votre demande.
  • Nous établissons une relation privilégiée avec vous basée sur notre proximité
  • Nous vous apportons une information complète et spontanée.
  • Nous respectons vos horaires et organisons nos interventions sans l'arrêt de votre production.
  • Vous vous adressez à des professionnels dont les compétences évoluent pour mieux vous satisfaire.
  • Nous vérifions et améliorons la qualité du service que nous vous apportons.

Exemple de construction d'une salle blanche ISO 8 ou classe 100 000

Les étapes de construction

O+R se charge de la construction de salle blanche du sol au plafond, ventilation comprise. Nous intervenons sur une dalle en béton mise à notre disposition. En général, il est nécessaire de réaliser une structure métallique pour soutenir le plafond de la salle blanche, comme nous le montrons dans les étapes de construction. Toutefois, le plafond peut aussi être suspendu à une structure existante.  

Les matériaux de construction

Nos salles blanches sont construites à l'aide de panneaux sandwich type pharma ou pharmalight suivant les domaines (c'est-à-dire bi-affleurant ou mono-afleurant). Les matériaux à mettre en œuvre peuvent différer d'une application à l'autre. Pour les panneaux sandwich, on utilise un isolant en mousse polyuréthane (classement au feu M1) ou en laine minérale (classement au feu M0). Pour le sol, on peut utiliser un sol en pvc ou en époxy suivant la demande du client, revêtement antistatique ou pas.

L'investissement pour la construction de salles blanches est toujours important car,en plus de la constructions des locaux, il faut prévoir un système de filtration d'air, une production d'eau glacée pour la climatisation, une production d'eau chaude pour le chauffage, un humidificateur à vapeur, etc.

Les coûts d'utilisation

Il faut veiller aux coûts d'utilisation, ne pas voir trop grand. Actuellement, bon nombre de client demande à baisser le plafond de leur salle blanche existante.

En effet, il y a 20 ou 30 ans, on avait l'habitude de construire des salles blanches d'une hauteur de 4000 mm. Or, le brassage d'air est directement proportionnel au volume d'une salle blanche. Passer d'une hauteur de  4000 à 2500 mm réduit par conséquent de 37 % le débit de soufflage théorique dans les salles blanches. Ceci entraîne une baisse de consommation électrique (moteur du ventilateur) et diminue le nombre de filtres. Un sérieux gain d'utilisation.

Le contrôle des salles blanches

Le contrôle des salles blanches est évidemment important car l'utilisateur doit savoir à tout instant si les paramètres de fonctionnement de ses salles blanches sont en adéquation avec ses spécifications. Nous proposons de base dans chaque salle une mesure de température, une mesure d'humidité, une mesure de pression avec enregistrement et archivage. Des alarmes et des préalarmes peuvent être programmées sur la supervision.

Il y a donc une traçabilité des conditions dans lesquels le produit a été fabriqué.